Démarches administratives

Que faire face à un bizutage ?

Mis à jour le 23 avril 2014 par « direction de l'information légale et administrative »

Le bizutage est le fait d'amener une personne à subir ou à commettre des actes humiliants ou dégradants, que ce soit contré son gré ou non. Le bizutage concerne généralement les étudiants mais aussi parfois les élèves d'autres établissement. C'est un délit, puni de 6 mois d'emprisonnement et de 7 500 € d'amende, et ce, que la victime soit consentante ou non.

De quoi s'agit-il ?

Le bizutage consiste à amener une personne, contre son gré ou non, à subir ou à commettre des actes humiliants ou dégradants lors de manifestations, ou de réunions liées aux milieux scolaires et socio-éducatif.

Que peut faire la victime ou un témoin ?

Si vous êtes victime ou témoin d'un acte de bizutage, vous devez :

  • porter plainte, au commissariat ou à la gendarmerie de votre choix,

  • et informer sans délai l'autorité administrative de l'établissement.

Les responsables de l'établissement devront saisir le procureur de la République et engager des poursuites disciplinaires contre les auteurs et les personnels qui ont contribué au bizutage.

Quelles sont les sanctions ?

Le délit de bizutage concerne :

  • les élèves et étudiants des écoles et des établissements du premier, du second degré, de l'enseignement supérieur et de l'enseignement spécialisé,

  • toute personne appartenant à un organisme public ou privé ou à une organisation ayant une activité d'enseignement ou socio-éducative,

  • les personnes morales.

Les personnes morales peuvent également voir leur responsabilité engagée.

En effet, l'organisation, l'aide ou la caution apportées par les dirigeants ou par les représentants d'une personne morale peut entraîner leur condamnation à une amende et la fermeture des locaux qui ont servi au bizutage.

Les auteurs du délit risquent une peine de 6 mois d'emprisonnement et une amende de 7 500 €, et ceci même si la victime était consentante. Ces peines sont doublées si la victime est une personne vulnérable.

Où s'adresser ?

08 Victimes

Pour un complément d'information

Écoute, informe et conseille les victimes d'infractions (agressions, vols, escroqueries, accidents de la route), ainsi que leurs proches

Par téléphone

08 842 846 37 depuis la France métropolitaine

Ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 21h

Numéro gris ou banalisé : coût d'un appel vers un fixe et service gratuit, depuis un téléphone fixe ou mobile

+33 (0)1 41 83 42 08 depuis l'outre-mer ou l'étranger

Ouvert 7 jours sur 7 de 9h à 21h

Coût d'un appel local depuis un poste fixe

Par courriel

En utilisant le

  • formulaire de contact
  • Références