Démarches administratives

Vaccinations contre l'hépatite

Mis à jour le 13 mai 2014 par « direction de l'information légale et administrative »

Les hépatites sont des maladies virales graves en raison des risques de complication et d'évolution de la maladie. La vaccination permet une prévention efficace contre les hépatites A et B. Elle est recommandée pour certaines catégories de personnes.

Personnes concernées

Hépatite A

La vaccination est recommandée pour :

  • les adultes et enfants au dessus de l'âge d'un an voyageant dans les pays où le risque de contamination est élevé, ainsi que les militaires séjournant dans ces pays,

  • les professionnels impliqués dans les préparations alimentaires en restauration collective,

  • les personnels de crèches, d'internats des établissements et services pour l'enfance et la jeunesse handicapée,

  • les jeunes des internats des établissements et services pour l'enfance et la jeunesse handicapée,

  • les personnels de traitements des eaux usées (égoutiers, éboueurs),

  • les patients ou porteurs d'une maladie chronique du foie,

  • les homosexuels masculins.

Hépatite B

La vaccination est obligatoire pour :

  • les personnes exerçant une activité professionnelle de soins ou de prévention les exposant à des risques de contamination (dispensaires ou centres de soins, établissements de protection maternelle, établissements de soins dentaires...),

  • et les élèves et étudiants se préparant à l'exercice de certaines professions médicales et pharmaceutiques (médecin, chirurgien-dentiste, pharmacien...) et autres professions de santé (ambulancier, infirmier...).

La vaccination est recommandée pour :

  • les voyageurs ou résidents dans une zone de moyenne ou de forte endémie,

  • les professionnels de secours et de sécurité (pompiers, policiers),

  • les enfants accueillis en collectivité,

  • les adolescents (à cause du risque de transmission sexuelle),

  • les hétérosexuels ou homosexuels à partenaires multiples,

  • les malades susceptibles de recevoir des transfusions massives ou répétées (hémophiles, dialysés, insuffisants rénaux, candidats à une greffe d'organe...),

  • l'entourage des malades porteurs (personnes vivant sous le même toit).

À savoir

il n'existe pas de vaccin contre l'hépatite C ; en revanche, un test de dépistage est possible.

Démarche pour se faire vacciner

Il faut consulter un médecin pour obtenir une ordonnance.

Le vaccin est ensuite acheté en pharmacie.

La vaccination peut être faite :

  • chez un médecin,

  • ou dans un établissement public (dispensaire, centre de protection maternelle et infantile, un centre de vaccination à titre gratuit).

La mairie peut communiquer les adresses de ces organismes.

Mairie

mairie

À noter

il convient de faire inscrire le vaccin sur le carnet de santé de l'enfant.

Coût 

L'acte médical de vaccination est :

  • remboursé par la Sécurité sociale lorsqu'il est effectué par un médecin,

  • gratuit dans un établissement public (dispensaire, centre de protection maternelle et infantile, un centre de vaccination gratuit).

Achat du vaccin de l'hépatite A

Le vaccin contre l'hépatite A est remboursé à 100 % uniquement pour les personnes suivantes :

  • patients ou porteurs d'une maladie chronique active du foie, notamment l'hépatite B et l'hépatite C,

  • patients atteints de mucoviscidose.

Achat du vaccin de l'hépatite B

Le vaccin contre l'hépatite B, acheté sur ordonnance médicale, est remboursé par l'assurance maladie à 65 %.